Une partouze mon beau-frère, une jolie demoiselle et moi après une soirée arrosée

Vendredi passé, Jean Charles le frère de ma copine et moi avons fait la rencontre d’une jeune fille bien roulée dans une discothèque. Après une soirée bien arrosée, on sort de la boîte de nuit vers 5h.

Arrivé dans son appartement, il sort un pack de six bières qu’on n’a même pas eu le temps de vider que Jean Charles demanda à la jeune demoiselle et à moi si on avait déjà fait une partouze et si on était partant pour en faire une à l’instant.

Pendant que je me demande intérieurement à quoi il joue et s’il était sérieux, il a commencé à caresser l’autre meuf. Sans même broncher, elle se laissa faire et semblait même être une experte. Sentant que j’étais gêné, elle me fixa et me demanda de quoi avais-je peur, je vous prends vous deux sans souci. Puis, elle s’est dirigée vers moi et a introduit sa douce main dans mon pantalon.

Ayant senti que mon pénis était en érection, elle sourit et me lança, « monsieur joue les faux timides ». Puis me poussa dans le canapé et introduit mon pénis dans sa bouche chaude pour me tailler une pipe.

Quelque minutes après, elle ôta sa courte robe rouge collante et se cambra vers l’avant puis me dit : « baise moi ». En même temps Jean Charles nous rejoignit et demanda à la coquine de lui faire une turlutte pendant que je la prends en levrette. Soudain, je me suis cru dans un film porno, je me mis à taper sur le cul bien rebondi de la petite coquine en disant :

« est ce que tu me ressens maintenant pétasse ? »

Comme pour me ramener sur terre, mon beau-frère me dit prend bien ton pied Rambo. Quand vient le moment de jouir, j’ai sorti mon pénis pour éjaculer sur le gros pétard de la demoiselle.